logo particuba
vitral gibara
Nenita, Santiago
Villa Sonada, Matanzas
arrendador inscripto
Comment réserver une chambre dans une casa

(Por favor, cessez de demander s'il y a la clim ou l'eau chaude : toutes les casas sont tenues de les avoir sinon, elles ne pourraient pas louer. On a tous compris ? Bueno !)

Une fois sélectionnée
...votre casa, vous avez le choix de téléphoner directement à la casa à Cuba ou d'envoyer un courriel. Un récent (01.10.10) décret cubain permet désormais à un troisième adulte de partager une chambre avec deux autres. Certains proprios peuvent fournir un deuxième ou troisième (petit) lit, au cas où un enfant de 12 ans ou moins doive partager la chambre. Aussi depuis le 1er octobre 2010, il est permis pour un proprio de louer autant de chambres qu'il le désire dans sa casa en autant qu'il paie ses taxes mensuelles pour chaque chambre, bien sûr, Arthur ; )

Rappelez-vous
• Toute casa détentrice de permis doit offrir l'eau chaude (pour la douche); par contre, il n'y a quasi jamais d'eau chaude au robinet;
• 98,772% des casas louent des chambres climatisées, sinon avec ventilateur; rarissimes sont les casas ne pouvant offrir l'air climatisé, les services locaux du patrimoine ne permettant pas de percer des ouvertures dans les vénérables murs coloniaux ...
• Malgré le terme B&B (Bed and Breakfast), le prix des chambres n'inclut pas le petit déjeuner, sauf de très rares exceptions et nous le mentionnons dans nos pages;
• Le prix de votre chambre variera selon la saison, selon la durée de votre séjour dans la casa et selon que vous prendrez le petit dej et/ou le dîner sur place
• Si vous passez par nous (en écrivant ou appelant directement),
le proprio s'évite de payer une commission de 5cuc par nuit par chambre, un autre point de négoce qui réduira d'autant vos frais d'hébergement. Pour une nuit vous pouvez en faire fi, mais pour une semaine, vous pouvez utiliser cet argument car si vous ne le faites pas, ne vous attendez pas à ce que les proprios le mentionnent...



Réservation par courriel ; )

Dans une même ville, n'écrivez pas à toutes les casas qui ont une adresse y-mêle pour vérifier la disponibité. (Une madame — russe, on sait ben — a écrit à 39 casas dans La Habana avec la même date de réservation !).

Normalement, les proprios vous répondront en moins de 3 jours. À partir de l'icône cliquable (exemple ci-haut) nous faisons désormais le lien avec l'adresse directe de la casa en indiquant la ville et le nom des proprios, cela pour vous permettre de vous y retrouver dans les réponses de casas situées dans plusieurs villes ou quartiers.

Lorsque le proprio confirme sa disponibilité pour le(s) date(s) désirées, assurez-vous de la réservation en les assurant de vos bonnes intentions de voyageurs responsables avec nos nom, adresse, ville, jour et heure d'arrivée à Cuba, ligne aérienne et numéro du vol. Si d'autres proprios vous ont répondu qu'ils ont une disponibilité pour la même date, avisez-les tout de suite que vous avez trouvé une autre casa.

Réservez par téléphone
C'est rapide, pratique et beaucoup moins cher que vous ne le croyez. Allez-y, utilisez un lexique comme le nôtre ici; ou écrivez votre message puis traduisez-le sur google translate ici ou (puis) appellez directement les casas avec un joli accent à la Victoria Abril ou Fernando Alonso !

C'est trop facile, man. C'est fun, disent les Français. C'est aphone disent les Cree. Ouate de phoque disent les Esquimous. Pour les Canadians, c'est "oh, my God, we'll have to speak a foreign language"... Pour les Québécois, c'est le fun qui commence ; )


du Canada et des USA :
011 53 + le code de la ville + le # téléphone de la casa

d'Europe, Grande-Bretagne, Scandinavie et Mexique :
00 53 + le code de la ville + le # téléphone de la casa)

Comment utiliser cellulaires et filaires à Cuba — Notre page ici






Garantie par confiance
Les proprios vous font confiance en prenant votre réservation car ils n'ont aucun moyen d'être dédommagé si vous vous désistez. Un hôtel a votre numéro de carte de crédit en garantie. Les proprios de casa n'ont seulement que votre parole. De grâce, ne laissez pas un proprio en plan. Si vous ne leur donnez pas de nouvelles, vos hôtes pressentis vous garderont la chambre jusqu'au soir, voire la nuit sans pouvoir la louer à qqun d'autre. Et perdront 30 à 45cuc, une grosse somme à Cuba (20 pour la chambre, un ou deux dîners à 7cuc, un ou deux petits déjeuners à 3cuc).

Si vous avez des doutes sur nos casas (après tout, nous n'en avons visité et photographié que 350 sur les quelque 10.000 que Cuba compte), allez faire un tour sur les autres sites comme le nôtre (Consultez cette liste) mais rappelez-vous que la plupart de ces sites, malgré leurs prétentions, ne concernent qu'une ou deux casas.

Une demi-douzaine à peine des sites de casas sur Internet prennent la peine d'inscrire au mieux deux ou trois douzaines de casas et quelques-uns des plus connus ne le font que pour percevoir des commissions de la part des proprios, ce qui vous fait payer, en fin de ligne, plus cher que si vous passiez directement par les hôtes cubains. Et surtout, ces sites ne se tiennent pas au courant — comme nous le faisons sans cesse — des changements qui concernent ces casas, de même que le quartier et la ville où elles se trouvent.



la carte touristique
Une fois réservée la casa; la carte touristique
Conservez adresse et téléphone de la casa réservée ou pressentie dans vos notes. Indiquez sur le formulaire de l'immigration (carte touristique) fourni par le transporteur aérien une des adresses de casas de nos listes, de préférence dans la ville où vous atterrissez.

Ne vous inquiétez pas si vous avez réussi ou non à y faire une réservation, le personnel des aéroports qui reçoivent 2 millions de visiteurs annuellement n'a pas le temps de vérifier toutes ces coordonnées (vous imaginez la logistique ?). Une copie de ce formulaire devant toujours accompagner votre passeport durant votre séjour, vaut mieux indiquer une vraie casa : celle que vous aurez réservée, tiens !


Une fois à Cuba
... reconfirmez la prochaine casa de votre itinéraire par téléphone 24 heures d'avance
et tentez de donner aux proprios des détails sur votre arrivée dans la ville en question : par avion, train, bus, auto louée et vers quelle heure. Les proprios pourront mieux organiser leur journée s'ils n'ont pas à vous attendre dans l'incertitude. Dites-le tout de suite, si vous comptez manger à la casa.

Profitez-en pour demander des directions pour se rendre à la casa sans se perdre. Si vous n'êtes pas sûr des indications, insistez ou demandez à un Cubain de prendre les notes pour vous au téléphone et de vous les expliquer plus tard. Vaut mieux voyager rassurés que de se demander toujours si on est dans la bonne direction : c'est un stress dont vous n'avez pas besoin. Mieux encore, imprimez nos cartes des villes (ou celles de vos Rough Guides ou Lonely Planet) et localisez la casa sur le plan.




Une fois dans la casa ...
Bayamo Ana Marti
...on vous demandera d'abord votre passeport. Avant de passer aux formalités, vous pouvez voir la chambre et la salle de bain. Les lieux, quoi.
Accordez-vous sur le tarif avant de vous enregistrer. Demandez le prix des repas si vous ne les connaissez pas. Faites part de vos goûts et préférences, (allergies, plats végétariens, etc).

Par simple politesse, si vous désirez dîner, dites tout de suite à quelle heure et ce que vous désirez manger d'après ce qu'on vous offre : ça donnera le temps de bien préparer le repas. Rappelez-vous la règle d'appétit pour les voyageurs dans l'île : si vous payez cher la bouffe (restos et hôtels), vous en avez trop peu. Si vous payez pas cher (dans une casa), vous en avez trop.

Parce que les hôtes sont tenus de respecter certains critères d'accueil, ils doivent prendre note des tarifs accordés ainsi que vos coordonnées de passeport sur deux formulaires officiels. Gardez le passeport dans la casa. Avant de partir de votre pays, faites-en une (des) photocopie(s) que vous mettrez dans votre sac dès que vous sortez de votre casas à Cuba.

Les formalités locales des proprios de casas ne sont jamais contraignantes : un formulaire de l'immigration avec vos données de passeport et un autre avec le reçu qu'émet la casa pour votre location.




À l'eau et aux égoûts
À l'eau et aux égoûts
La sécurité et la propreté des lieux doivent être à la hauteur des standards sévères imposés par le ministère de la Vivienda et appliqués par ses nombreux inspecteurs. On peut cesser de demander si la casa a l'eau chaude car toute casa avec permis doit offrir une douche à eau chaude (une boule-pommeau en plastique avec un élément chauffant à 3 réglages : fria, libia, caliente). Il n'y a pratiquement jamais d'eau chaude disponible via les robinets de lavabos. Caveat emptor.

Si les proprios ont des réservoirs exposés au soleil, l'eau sera bouillante en fin d'après-midi. Quelques-uns commencent à installer de véritables chauffe-eau mais d'ici à ce que ce soit la norme, on prendra tous des douches tièdes ou carrément fraîches, le matin. Les lavabos n'ont pas l'eau chaude, sauf, des fois, le lavabo de cuisine qui est relié à son propre petit chauffe-eau (surtout à la Habana).


Savons, serviettes et papier-cul sont fournis. Rien ne vous empêche d'apporter les vôtres. Toutes les casas vous offriront un service de lessive et repassage, au besoin, pour 1 ou 2 cuc. Dans la vieille Havane (Habana Vieja) et quelques autres villes, les édifices sont restaurés mais pour les égoûts, faudra attendre au moins une autre génération. Les proprios indiquent dans les WC qu'il ne faut jamais jeter le papier-cul (ou serviettes hygiéniques) dans la toilette et fournissent un contenant pour les y déposer





Les tarifs — Taux de change révisés quotidiennement ici)
Quand nous le connaissons, nous l'ajoutons au bas de la description de la casa. Normalement, c'est le même, que l'occupation soit double ou simple.

Il faut prévoir pour une chambre (pour 2) un tarif de 15cuc à 25cuc ou plus, selon la saison, la situation, l'aménagement ou la ville.


C'est, bien sûr, plus cher à La Habana où les tarifs débutent rarement à moins de 25cuc à 35cuc et plus. N'hésitez pas à négocier ces tarifs. Prenez le temps de comparer. Si vous êtes en fin de mois et que l'occupation a été faible, le proprio pourra vous faire un prix, surtout si vous garantissez plus de 2 jours.
À Cuba, tout se négocie.

La plupart des proprios offrent le petit déjeuner et plusieurs hôtes proposent un menu complet le soir variant entre 7cuc à 15cuc ou plus par personne, surtout pour les célèbres et «illégales» crevettes et langoustes mais cette offre est tellement répandue qu'il s'agit de vague tolérance plutôt que de prohibition véritable.

Le midi, les proprios n'offrent pratiquement jamais (à 95%) le service de déjeuner ("lunch" comme disent les Keb et les Amar; almuerzo à Cuba). Par contre, une pizza « dans la rue » comme ci-haut, ça coute 20 centimes d'euros max, une bière ou un coca dans les boutiques panaméricanos, 80 centimes d'euros; pour un dollar canadien, on se bourre la panse de calories vides, comme les dans les pays riches, stie !

Tous sont prêts à vous fournir des renseignements touristiques, vous aider à louer une bicyclette à
2cuc, appeller un taxi ou vous suggérer un resto (paladar) du voisinage.



La prochaine casa
Certains proprios s'empresseront — pas toujours de façon désintéressée — de vous recommander la casa d'un « oncle » ou « cousin » ou une connaissance dans une autre ville.

Cette « recommandation » ne sera pas peut-être de niveau avec vos standards ou ceux de notre site, mais elle leur donne automatiquement une commission (habituellement 100 pesos cubains) pour chaque nuitée et du fait même, un prix plus élevé pour vous, en fin de compte. Vaut mieux imprimer nos listes et faire la réservation vous-même en évitant de demander au proprio de le faire pour vous.

Malgré toute leur bonne volonté et leur sens inné d'entraide, les proprios de casas ne connaissent pas vraiment la casa à laquelle ils vous réfèrent car ils ne l'ont fort probablement jamais visitée ou même vue en photos (!)

Si la casa ne fait pas partie des listes de Particuba ou si, à la limite, vous n'en avez pas lu une critique positive dans les Gallimard, Ulysse, Frommer's, Moon, Arthaud, Michelin, Lonely Planet (ze best et plus vendu au monde), Travellers Survival (seul le Routard Cuba est une mierda totale) et autres bons guides, hésitez à réserver à l'aveuglette une casa qui n'est pas référencée ou recommandée à l'aveuglette. Dites « No, gracias » et faites la résa vous-même.

Attention, même si le proprio de la ville éloignée vous confirme une chambre, certains (hélas) disent toujours « nous vous gardons une chambre »; puis quand vous arrivez, on vous raconte une histoire pour vous envoyer vers une casa ailleurs dans la ville (pas du tout du style de la casa réservée) avec laquelle on a pris « un arrangement » pour vous dépanner car « il y a eu erreur ou confusion au téléphone et bla, bla, bla ».

Assurez-vous que c'est bien dans la casa réservée que vous comptez séjourner. Et pas ailleurs. Punto final.

Notice affichée au-dessus de chacune de nos listes de casas :

RÉSERVATIONS Comment réserver une chambre en casa : notre page ici. :: Comment utiliser cell & filaire à Cuba ici :: Assurez-vous dès votre premier courriel ou téléphone que vous voulez une chambre dans la casa en question et que vous allez reconfirmer dès votre arrivée à Cuba; à moins que vous ne vouliez qu'une réservation — même si le décor diffère de ce que vous avez vu dans nos sites :: Pour ne pas laisser les proprios en plan, confirmez toutes vos réservations à Cuba et l'heure prévue de votre arrivée par téléphone dès votre arrivée au pays CONSEILS Vaut mieux contacter dès que possible la casa pour annuler une réservation que d'imposer aux proprios [qui n'ont que votre parole en garantie] de refuser la chambre à qqun d'autre :: La capacité maximale d'une chambre n'est plus limitée à deux adultes :: Une casa peut louer plus de deux chambres par nuit TARIFS À moins d'avis contraire, les tarifs moyens locaux sont : 20-25cuc par chambre par nuit, moins en simple; p. déj. 4 [3-5], dîners 7-8cuc [8-15]; heure normale de sortie — salida, check-out : 11h; heure normale d'arrivée à la casa — llegada, check-in : 13h :: N.B. Les taxes et redevances locales imposées aux proprios ayant augmenté de 15 à 50%, il se peut que les tarifs réels soient plus élevés que ceux que nous indiquons; par contre, en passant par nos sites sans but lucratif, vous évitez aux proprios de payer 5cuc de commission par nuit par chambre; négociez les tarifs selon que vous allez prendre les repas ou non; reconfirmez les prix (consommations, repas, chambre, parking, etc) avant de vous engager EN RAPPEL Inutile de le demander à chaque fois : toute casa particular cubaine qui veut obtenir un permis de location doit au moins offrir une salle d'eau avec une douche à eau chaude :: Les enfants de 16 ans et moins peuvent partager la chambre des parents si elle compte un lit additionnel. Vérifiez au moment de la réservation en spécifiant l'âge de votre progéniture :: Au bout du nom, la lettre V = adresse suggérée par des voyageurs et non vérifiée. Valider sur place ou par téléphone P.S. Ayant dénoncé le surbooking (sobre-reservacion) sans discernement, nous avons pu heurter la sensibilité d'une vaste majorité de proprios honnêtes. Lo siento mucho. Nous nous en excusons et promettons de ne plus recommencer :: Faites-nous suivre Plaintes, commentaires et suggestions info @particuba.net


Petit déjeuner chez Gustavo à Trinidad
La formule
"Bed & Breakfast", « Couette et Café, Maisons ou chambres d'hôtes, Logis ou Logement chez l'habitant », quoiqu'on l'appelle, on n'en trouve pas de données officielles mais on peut évaluer le nombre de casas à quelques milliers d'un bout à l'autre de l'île. Selon ce que l'on sait, plus de 4.000 dans la capitale, 650 à Trinidad, peut-être 10.000 dans le pays.

Adoptée par des proprios de maisons privées (casas particulares) d'un bout à l'autre du pays,
la formule permet à des milliers de Cubains d'arrondir leurs fins de mois (80% des Cubains sont proprios) tout en fournissant des revenus supplémentaires à l'État.


La paperasse
En effet, chaque chambre et chaque permis mensuel de service de repas (35cuc) sont comptés mensuellement, qu'il y ait clientèle ou non. Chaque jour, les proprios doivent se rendre (ou déléguer quelqu'un) à la Vivienda enregistrer les locations de la nuit précédente. Il y a aussi ce que les proprios Cubains appellent « le treizième mois », un rapport annuel selon lequel la casa aura à payer ou non d'autres taxes sur ses revenus.

Pour le gouvernement, c'est une bonne affaire puisqu'il n'a pas investi un centavo dans ces casas, Bon an mal an, il récolte 15 millions de Pesos convertibles ou environ 345 millions de Pesos cubanos (Moneda nacional) dont il déduit les salaires de ses inspecteurs de la Vivienda locale qui doivent s'assurer que les standards du permis de location sont respectés — par des visites-surprise ou en remplissant moult formulaires.

En fin de compte,
les proprios de casas sont les Cubains qui contribuent le plus aux finances de l'État.

Questions, commentaires, suggestions, critiques, découvertes à partager.
info @ particuba.net

Illustration © Casterman et André Taymans. Extrait de Caroline Baldwin, La dernière danse Détails ici.

logo particuba
Contenu © sogestour

MÀJ 25.05.2015