« Mais j'adore les cimetières. Cela fait des années que je vis dans un monde où l'on ne sait pas qui est qui, où est la vérité et où est le mensonge, et encore moins qu'elle est ton espérance de vie... Ici, au moins, on se sent entouré de certitudes... » L'homme qui aimait les chiens, Leonardo Padura
Logo Camaguey

Scène piétonnière et artistique sur calle Finlay © sogestour
NOS SUGGESTIONS DE CASAS ICI
LA RÉGION AU SUD ICI
Fondée en 1514 sous le nom de Santa María del Puerto del Príncipe, au centre de la région d'élevage bovin et ses pâturages le long de la carretera centrale, la troisième ville en importance du pays compte le plus grand patrimoine culturel de Cuba avec 300 hectares d'immeubles en bonne condition. « Une ville qui t'aime et t'étreint. »

Dans ses
églises baroques va se recueillir le plus grand contingent de cathos de l'île. Depuis le 8 juillet 2008, les 54 hectares de son centre font partie du Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Détails.

La ville des jarres en terre cuite (tinajones)
fut isolée du reste de l'île jusqu'à la mise en place du chemin de fer en 1903, puis de la Carretera Central en 1931. Son héros, le général Ignacio Agramonte est mort au combat en 1873.

L'influence
andalouse lui a donné plusieurs rues étroites et de jolies petites plazas ornées de coloniales. Son grand poète contemporain, exilé sous Batista, Nicolás Guillén (1902-1989), chantre du métissage, de la négritude, de la Revolucion et premier président de l'UNEAC, a passé son enfance sur la rue Hermanos Agüero.

Notoire, le
Ballet Folclórico de Camagüey, une compagnie de 75 danseurs est la seconde au pays, ayant créé des œuvres plus de 130 fois autour du monde depuis sa fondation en 1968.

L'activité théâtrale se manifeste chaque année dans la région dans près d'une vingtaine de lieux et salles.
Festival de Teatro de Camaguey : 23 pièces jouées en septembre chaque année.

Une autre manif qui kiffe : le Festival Internacional de Video Arte fin novembre qui attirait en 2009 des oeuvres de 27 pays et un jury venant autant des villes de Pittsburg et de Munich que du Mexique, du Canada ou l'Espagne.

À quelque 100 bornes au nord, les cayos et la station balnéaire de Santa Lucia, source de beaucoup de touristes du monde entier qui séjournent dans ses quelque 1000 chambres. Notre page ici

Depuis janvier 2011 et le décret du Président Obama, des milliers d'expatriés cubains qui atterrissent directement à Camaguey en provenance des USA avec deux passeports en main : l'un états-unien en tant que citoyen et l'autre, Cubain émis par l'ambassade de Cuba à Washington après vérification des baptistères catholiques conservés religieusement dans les paroisses cubaines — très actives sous la dictature de Batista et prédécesseurs — tout comme les paroisses du Québec à la même époque; Cuba exige des frais de qqe chose comme $600 par Cubain expatrié; depuis novembre 2011, le gouvernement cubain permet aux expatriés d'acheter légalement une maison à Cuba et d'en rester le proprio tout en retournant vivre aux États-Unis, en autant qu'il séjourne au moins 30 jours consécutifs sur l'île tous les 12 mois.

DISTANCES (km)
Amancio, 122
Bayamo, 211
Cayo Cruz, 110
Cayo Romano, 117
Cayo Sabinal, 104
Ciego de Avila, 111
Guáimaro, 80
Holguin, 204
Jaronu, 78
La Habana, 543
Las Tunas, 124
Moron, 148
Minas, 40
Nuevitas, 72
Santa Clara, 269
Santa Cruz del Sur, 82
Santa Lucia, 110
Santiago de Cuba, 331
Sibanicu, 64


Festival international de Vidéo Arte 2009
1514-2014 - 500 ans
camaguey minicarte île

CARTES ET LIENS
Carte de la ville - Nouvelle, grande et précise
Carte de la ville - et banlieues - Infotur
Carte de la ville - Noms des rues
Carte de la ville - Sites touristiques
Carte de la région au sud de la ville
Carte - @ Cayo Sabinal & Playa Santa Lucia
Cartes de Santa Lucia et petit hôtel pas cher
Carte - Cayos Romano et Sabinal, Playa Santa Lucia
Réserve Limones-Tuabaquey (Sierra de Cubitas)
Horaire des trains nationaux
Horaire trains régionaux (Florida, Ciego, Nuevitas)
Viazul - Route 16 - Route 24 - Route 25 - Route 26
Photos de la ville - Portail web local
Photos de Playa Santa Lucia
Province de Camaguey - Géo Info
Notes sur Nicolás Guillén
Camaguey en français : Radio Cadena Agramonte
Site du Ballet Folclorico de Camaguey
Galerie de photos, site camaguey.cu
Pourboires — Nos suggestions
Petits hôtels dans le secteur
Circuits Oriente & Top Casas
Ce qu'il y a de naturel et culturel dans la province
Vols au départ et à l'arrivée à CMW Camaguey
Prévisions météorologiques 14 jours

Tout Internet particuba.net

POPULATION
326,918 (2007)

VOIR SES PARCS
Casino Campestre, le grand espace vert au centre Parque Ignacio Agramonte Parque Marti (Plaza de la Juventud) Parque la Caridad Parque la Merced

VISITER SES ÉGLISES
Nuestra Señora de la Soledad Nuestra Señora de la Merced Catedral de Nuestra Señora de la Candelaria, Parroquial Mayor Nuestra Señora de Santa Ana Nuestra Señora del Carmen San Juan de Dios Iglesia de la Caridad Sagrado Corazon de Jesus Santo Cristo del Buen Viaje sur Plaza del Cristo

ADMIRER SES PLAZAS
Plaza de la Revolucion Ignacio Agramonte Plaza de los Trabajadores Plaza Maceo Plaza Santa Ana Plaza de la Solidaridad (Plaza del Gallo) Plaza de la Juventud (Parque Marti) Plaza San Juan de Dios Plaza de Carmen

CONNAÎTRE SES MUSEOS
Le couvent San Juan de Dios où a brillé par sa générosité Joze Olallo béatifié le 29 nov 2008. Lors de la cérémonie, on a dit : « Un don pour tous les gens de l’île », « un tournant significatif », « une étape mémorable », « un événement historique » Olallo était frère de l'Ordre de Saint-Jean de Dieu qui, entre autres, s'occupa de la dépouille de Ignacio Agramonte. « C’est le saint de la charité, du service rendu aux malades. » Museo Casa Natal Ignacio Agromonte au centre-ville Casa Natal de Nicolás Guillén Batista Galeria Nacional Museo provincial Ignacio Agramonte, excentré au nord du centre : en plus d'une salle des arts plastiques et une autre consacrée aux arts décoratifs, une salle sur l'histoire naturelle qui compte une collection de 1,500 papillons : Cuba en compte 177 espèces dont 18 endémiques) Museo de San Juan de Dios Museo Estudiantil Jesús Suárez Gayol Museo Quinta Amalia Simoni dans la mason natale de l'épouse d'Agramonte (General Gomez 608) photo en haut de page

ET QUOI, ENCORE
Monasterio de las Ursulinas Synagogue Tifereht Israel Mercado Campesino (Marché de campagne : fruits, légumes, viandes : unique à Cuba)

AGENCE SUR PLACE
Camaguey Travel, calle Ignacio Agramonte 426, e/Republica y Lope Recio Tel. (32) 26-5807 ou (32) 25-6794 @

RESTAURANTS
Le premier choix est sans doute
La Isabela dans une salle de cinema transformée, hommage aux grands du 7e art cubain : on y sert lasagnes, fettucines et une bonne pizza et c'est toujours plein depuis son ouverture en avril 2008, angle Agramonte et Independencia; El Retorno très abordable (yucca frit, cochon de lait) sur calle Bella Vista; Bodegan Don Cayetano calle Republica 79 pour les crevettes, le thon et les chorizos dans un lieu de style taverna; la belle salle du Parador de Los Tres Reyes sur la Plaza San Juan de Dios pour le poulet et, porte d'à côté dans son écrin La Campana de Toledo située dans une cour intérieure unique avec des plats à partir de 7cuc ; Don Ronquillo, calle Ignacio Agramonte 406 est cher mais le lieu est beau, dans le patio de la galerie d'art Galeria Colonial; trois adresses où on paiera en cup, la moneda nacional : El Ovejito sur Plaza del Carmen pour les côtelettes et autres plats d'agneau; on fait la file le midi pour goûter au très populaire menu du Rancho Luna sur Plaza Maceo; La Volante pour sa version du plat national la ropa vieja (pièce de porc battu).

SALLES À DÎNER des hôtels : Salon Caribe au 5e étage du Gran Hotel, calle Maceo 67; la salle de l'Hôtel Colon, calle republica 472; Hotel Plaza, calle Van Horne 1; Hotel Puerto Principe, ave de los Martires;

MIDI, SNACKS, GLACES
Ce sera le Meson pour les bières locales sur calle Republica; Impacto (sundaes et cakes) au Republica 366; Calle Republica et ses glaces; le poulet frit à la Cafeteria Las Ruinas sur Maceo; Cafeteria El Ferro près de la gare ferroviaire; Panaderia Doña Neli en face du Gran Hotel, une bonne pâtisserie; les burgers dans le snack bar du Gran Hotel; et Vicaria Pollito à 5 km du centre sur la route de Nuevitas sert du poulet très apprécié.

PLAYAS • EXCURSIONS
Les casas particulares réserveront une place à bord d'un minibus de 8 places Viazul à destination de La Boca (Los Cocos), site de baignade calme (en hiver) à l'entrée du canal de Nuevitas. On y voit Cayo Sabinal à l'horizon. Départs à 7h30 ou 8h30, retours 17h. Tarif 12cuc aller-retour.
À 41 km, Najasa, un centre de flore et de faune avec équitation, chute d'eau, piscines (naturelle et creusée).
Sinon, on conduit plus de 100 bornes pour se rendre à Santa Lucia et jouir de sa plage de 12km.
 L'agence locale Ecotur offre des services pour Cayo Sabinal, les parcs régionaux et le tourisme responsable Tél. : (32) 27-4995 Demandez Francisco ecotur @ caonao.cu

SOIRÉES
Casa de la Trova Patricio Bellagas, spectacles en soirée; le dimanche matin, un must, nostalgiques et vedettes surannées chantent et dansent dans son agréable patio Baseball au Estadio Candido Gonzalez Casa de la Cultura Bar El Cambio Galeria Nacional (soirées à compter de 23h) Disco Café Fiesta Casa-Galeria UNEAC Trova Latina Cinés : Casablanca, Encanto, Guerrero. Teatros : Teatro Principal (Padre Valencia 64) Teatro Tassende (calle Popular 51) où se produit le Conjunto Dramatico Teatro Cubano de la Magia (General Gomez 364) Teatro Guiñol de Camaguey (Lugareño, esq. San Clemente) Les samedis soir s'animent dans le square San Juan de Dios où se rejoignent même des voyageurs issus des cayos venus jouir du chant, de la danse et de la musique afro-cubaine traditionelle dans ce qui s'appelle l'événement Wemilere. Couleur et mouvement se mêlent aux bongos et congas et capturent l'attention des spectateurs invités à poursuivre la soirée avec un repas typique dans le remarquable restaurant La Campana de Toledo.

WI-Fi & CYBER-CONNECTIONS
Plusieurs zones wifi dont la plus courue se trouve sur Plaza de los Trabajadores. Telepunto/Etecsa pour acheter les cartes wifi (1,50cuc l'heure), República s/n e/ San José y San Martín; Centro Multiservicios, Ignacio Agramonte 442, e/ López Recio y Plaza de los Trabajadores, les deux sont ouverts chaque jour de 8h30 à 19h30 Autres connections : Hotel Colón Gran Hotel, Maceo 67 Prensa Latina, Agencia de Viajes Islazul Hotel América.

SERVICES
Piscine du Gran Hotel (2cuc) Vélos à louer à la Cafeteria Las Ruinas angle Maceo Tourist info center Infotur (trop rare bon bureau de tourisme) au Agramonte 448 où on trouvera un comptoir du voyagiste Havanatur 28-8604; Havanautos (32) 27-2239, Cubataxi (32) 28-1247, Biblioteca Publica Cisneros 177 (32) 29-37-73, Policlínica Centro services médicaux, calle República 211 (32) 29-7810 EcoTur (32) 22-5844 ecotur @ caonao.cu.

TRANSPORTS
Bus pour Playa Santa Lucia (3xjr), Bus Astro Bayamo (Quot) 9cuc), Ciego de Avila (3xjr 5cuc), Cienfuegos (2xjr 16cuc), La Habana (2xjr 27cuc), Matanzas (Q 22cuc), Santa Clara (Q 12cuc), Santiago (Q 15cuc) Bus Viazul Lien horaire ci-haut Trains Locaux et nationaux : lien horaire ci-haut; la gare Estacion de Ferrocaril, Avenida Carlos J. Finlay (32) 28-3214) N.B. train quotidien pour Moron — 148 km au nord-est via Florida et Ciego de Avila. Moron ouvre la porte des cayos Coco, Guillermo, Paredon Grande et Romano.

ATMOSPHÈRE + OCAZOU
Le Gran Hotel (tel 32-292093) sur Maceo 67,e/Ignacio Agramonte et General Gomez : fut à une époque (1940-1955) un établissement réputé dans toute l'América del Sur, rénové en 1998 Le Colon Islazul (tel 32-283346) sur Republica 472 e/ San José et San Martin : son bar dans le lobby et son escalier de marbre sont aussi élégants qu'en 1920 Le Plaza Islazul (tel 32-282413) Van Horne 1, e/Republica et Avellaneda compte 67 chambres à côté de la gare feroviaire; a besoin d'un coup de torchon Le plus récent hôtel est de style « boutique » Camino de Hierro (le chemin de fer) et se trouve sur Maceo 67, Plaza del Gallo et compte 10 chambres.


Viazul passe ici 4 x jour via Santa Clara, Sancti Spiritus, Trinidad (1 fois), Ciego de Avila, Camaguey, Las Tunas — Rutas 16, 24 et 25 + Cardenas et Colon (au départ de Varadero - Ruta 26


L'agriculture dans la province a été gravement touchée (bananes, cassave, volaille, canne à sucre, papaye) par l'ouragan Irma le 8 septembre. Mais la relève, très aguerrie, est trop occupée pour dramatiser. La capitale, Camaguey, a été largement épargnée. Arrivée des vols ici. © pedro paneque ruiz rca


La troisième ville en importance
du pays compte le plus grand patrimoine culturel de Cuba avec 300 hectares d'immeubles en bonne condition © Lázaro David Najarro Pujol, camaguebaxcuba


El bulevar — la rue Maceo piétonne — offre depuis février 2011 une occasion d'éviter l'automobile dans une ville qui autrefois puait le monoxyde de carbone. Depuis l'été 2013, ont été réaménagées Plaza del Gallo, la rue Estrada Palma (Ignacio Agramonte) et la Plaza de los Trabajadores, le tout terminé pour le 500e anniversaire de fondation © entretinajones


Tout est calme dans la rue Joaquin de Aguero © sogestour |Facade moderne du Casino Campestre, le vaste parc plus que centenaire © delfin m. gerbales bandes

Bar nocturno © Sandra Andreufebas
San Juan de Dios, la cour intérieure © cnpc camaguey | Dibujos de muralla quelque part en ville © delfin m. gerbales bandes

Édifice de Correos et salle Internet © sogestour
La Gran Antilla, autrefois magasin à rayons chic et couru se trouve face à Plaza de Maceo, là où débute la rue piétonne © Wil Poynton, pbase.com |•Nuestra Señora del Carmen un autre bel exemple de restauration d'une église : les Camagueyanos sont catolicos à l'os © cnpc camaguey


Face à la Casa de la Trova, dominant la plaza qui porte son nom, l'omniprésent héros local,
Ignacio Agramonte © camaguey.cu, Didier Padron |La trop vaste lorsque très vide Plaza de la Revolucion puis el Estadio de Beisbol et sous les arbres, le grand parc Casino Campestre © René Estevan, panoramio

Marché ambulant. © sogestour
Teatro Principal © adelante | Harmonie des couleurs © delfin m. gerbales bandes

Museo de Arte © sogestour
Centro de Cultura Comunitaria, calle Popular © sogestour | Mercado campesino, le grand marché en plein air est un des plus agréables du pays © linda - picasa

Plaza de los Trabajadores vue par le photographe Eyanex © eyanex, panoramio
Plaza de los Trabajadores repeinte et revue par le photographe Eyanex sur panoramio

The Glorieta in central park Casino Campestre © davidcesar71,
Sur la plaza éponyme, Museo San Juan de DiosPadre (depuis 2008, Saint) José Olallo Valdés passa 54 ans à s'occuper des malades. Transformé en museum. © robert bilodeau, picasaweb |La Glorieta du Casino Campestre affiche les mêmes couleurs que lors de son inauguration en 1928 © davidcesar71, panoramio


Au centre-ville, sur la Plaza de los Trabajadores, place refaite totalement durant l'été 2013 © delfin m. gerbales bandes |Légendaire, le bar El Cambio aussi nommé « Maison de la chance » car on y avait vendu un billet gagnant de la loterie nationale en 1947. © melisa barrera, picasaweb


Au centre-ville, sur la Plaza de los Trabajadores, temple religieux notoire, Iglesia Nuestra Señora de la Merced où la légende veut qu'on y ait aperçu une forme humaine volante en 1601; on y trouvera aussi une tombe faite d'argent massif, le Santo Sepulcro et des catacombes obscures et apeurantes comme on les aime © meneldor, picasaweb


Et la foule sentimentale est repartie pour du "chopping" sur el bulevar, la rue Maceo désormais piétonne et commerciale (ici El Encanto)— mais aussi culturelle par bouts © sogestour |Voici le Palacio de los Matrimonios, là où des couples officialisent leur fidélité [eh, oui, même en 2017 ...] © delfin m. gerbales bandes


Fraîchement restauré, le Colegio Champagnat est l'alma mater nostalgique de bien des exilés © eyanex, panoramio |Une rue au coucher de soleil fait ressortir ces fachadas de colores © partwish, picasa


Notre blogue sur Cuba et sur les casas


Repos printanier (Primavera Descanso), une œuvre de Jorge Arche (1905-1956), né dans la capitale et qui durant la dernière décennie de sa vie, mit sur pied une école des Beaux-Arts à Camaguey

Necropolis, le cimetière de la ville © Jakaphoto.com •]• Carretera déserte près de Florida
Jan 2014 - Le défilé du 500e © Lázaro David Najarro Pujol •]• La grand'route et son horizon © sogestour

Libertador Desconocido au parc Casino Campestre © Historiador de Camaguey
Libertador Desconocido




haut de page
CASINO CAMPESTRE, SITIO DE INTERES LOCAL
Depuis son aménagement en 1902, l'agréable parc central de la ville consacrée Patrimoine Mondial par l'UNESCO, le Casino Campestre enchante ses visiteurs. On s'y promène entre un parc pour enfants et un mini zoo et des monumentos : celui célébrant Salvador Cisneros Betancourt nommé Président par les révolutionnaires de 1898; le stade de beisbol Estadio Cándido González, le monument au Libertador Desconocido (le libérateur inconnu, ci-contre), le monumento dédié aux aviateurs Barberan et Collar puis une grotte comme on en trouvait à la même époque dans des parcs urbains en Europe : La Gruta influencée par le modernisme catalan. Mais encore, la statue de Manuel Ramon Silva et celle de Gonzalo de Quesada, auxiliaire de José Marti et, en rouge et blanc comme en 28, une glorieta de style éclectique. Quant à El Castillito, il sert de scène à des groupes d'artistes dont Sir Clown, une troupe d'amuseurs qui tourne sur l'île avec sa dernière création, Ambulantes.

ALLEZ VOUS FAIRE VOIR AILLEURS
À 82 km au sud-est via Santa Rosa et La Daseada, Santa Cruz del Sur, (Sainte-Croix du Sud) sur la côte caraïbe. Rayée de la carte par un ouragan en 1932 (2.000 morts), elle jouit aujourd'hui d'un riche économie (pêche, sucre, légumes et fruits, bétail...) partagée par 49,904 habitants (2007). Notre page ici.

À Sibanicu,
le moulin à sucre El Oriente représente une époque monumentale de l'exploitation de la canne à sucre avec ses 14 000 m2 de surface au total. Il fut transformé en centre régional de gestion de l'élevage de bétail.

UN MOMENT DE SILENCE, POR FAVOR, DANS UNE DE SES ÉGLISES
Nuestra Señora de la Soledad Nuestra Señora de la Merced Catedral de Nuestra Señora de la Candelaria, Parroquial Mayor Nuestra Señora de Santa Ana Nuestra Señora del Carmen San Juan de Dios Iglesia de la Caridad Sagrado Corazon de Jesus Santo Cristo del Buen Viaje



ÉVÉNEMENTS CULTURELS ANNUELS



:::::: Jornadas de la Cultura Camagueyana (Des douzaines d'événements durant les deux premières semaines de février) Taller Nacional de la Critica Cinematografica (en mars). En mai ::: Festival Nacional de Teatro Camagüey tenu dans les salles du Teatro del Viento, Teatro de la Enseñanza Artística, el Principal, Casino Campestre, le théâtre Guiñol et la salle Edad de Oro avec des oeuvres d'auteurs cubains et des acteurs de l'île ::: Festival de Teatro Carlos Moctezuma (théâtre pour enfants en juin) ::: Carnival San Juan Camagueyano (musique africaine, défilés, danse fin juin) ::: Encuentro de Cultura Popular Tradicional (Danses folkloriques en juillet) ::: Cruzada Literaria (Croisade pour le livre en août) ::: Salón Provincial Fidelio Ponce de León (Foire provinciale des arts plastiques en septembre) ::: Feria Provincial de Arte Popular (Foire des arts populaires en octobre) ::: Fiesta de la Joven Guitarra (Jeunes guitaristes, soloistes ou groupes en octobre) ::: Fiesta de las Flores (Concours d'arrangements floraux, poésie, conférences en novembre) ::: Festival Internacional de Videoarte (Art sur vidéo en novembre) ::: Festival de la Carcoma (Sculptures sur le vif, aux deux ans - alterne avec ::: Festival de Barro y Fuego (Artisanant sur Plaza de los Trabajadores) ::: Festival del Tinajon (la grosse crûche qui est le symbole de la ciudad; mis sur pied par le groupe musical Adalberto Alvarez - depuis nov 2017) .

haut de page
CENTRES NOCTURNES

Bar Casablanca
Humour et musica
Callejón de los Milagros (Ignacio Agramonte).


Bar Yesterday
Música des années 60-’80
República 222 e/ Ignacio Agramonte y Callejón del Castellano
Tel. (32) 24-4943

Casa de la Trova Patricio Ballagas
Música traditionnelle et trova
Cisneros 171 e/ Cristo y Martí
Tel. (32) 29-1357

DE BARS EN BARS

Centro Cultural Caribe
Humour et musica
Javier de la Vega 18 esq. Freyre, Rpto. Alturas del Casino
Tel. (32) 29-8112

Centro Cultural Fotograma
Spectacles de musique
Ignacio Agramonte No. 409
Tel. (32) 29-7440

La Bigornia
Jazz Club
República 394 esq. Correa
Tel. (32) 28-4784

Sala de Fiesta Copacabana
Música et videoclips de musica
Todos los días / 10.00pm – 2.00am
Carretera Central Este, e/ Padre Felipe y María del Rosario
Tel. (32) 25-3858


Le parc central de Jaronu, 80 km au nord-ouest, une excursion et/ou un séjour inoubliable © sogestour 03.02.17
haut de page

Découvrez Jaronu (Brasil) et couchez chez Silvia

Découvrez Jaronu (Brasil) et couchez chez Silvia

Découvrez Jaronu (Brasil) et couchez chez Silvia

Découvrez Jaronu (Brasil) et couchez chez Silvia
Découvrez Jaronu (Brasil) et Cayo Cruz et passez la nuit chez Silvia.

À DÉCOUVRIR AVANT LA COHUE
Rendez-vous dans l'étonnant et calmissimo village de Jaronu, 80 km au nord-ouest de Camaguey ou 87 km à l'est de Moron. On y trouve la Central azucarera de Brasil toujours en opération (mais gravement endommagée par l'ouragan Irma le 8 septembre 2017). Y travaillaient à une époque, quelque 10,000 obreros. C'est le plus productif moulin à sucre de la côte nord. Jour et nuit, le ron-ron de la canne qui se transforme en sucre. Oiste?

Dans les années 40, la cie états-unienne qui exploitait aussi la centrale de Bolivia près de Moron y a construit son batey (village de ses travailleurs) et en a fait une communauté comptant des maisons identiques en ciment (à Bolivia, elles sont en bois) en rangée d'un style harmonieux (photo ci-contre) et d'une architecture indéfinissable, unique au monde.

On y trouve désormais trois casas qui louent des chambres dont Doña Blanca, Alexey et surtout celle de la directrice des RH de la centrale durant 40 ans, Silvia Maria Delgado Herrera, Casa Silvia. Le village de Jaronu et la casa sur cette carte. C'est face au parque central; son telephone/ (32) 60-6248 cel. 53 33 60 Visitez-la et son inoubliable village. On peut s'y rendre en train (oui, il roule toujours!) depuis Nuevitas, 80 km vers l'est.

Sur place, Avalon (Italia) et Flora y Fauna (Cuba) ont réaménagé la casa du chef de la centrale sucriere La Casona, aussi face au parque central, Tel. (32) 60-6380 - comptant 8 chambres (grandes et jolies mais chères, resas via Internet seulement) : il s'agit de forfaits tout-inclus de pêche catch & release (on relâche la prise sans la tuer) au large de Cayo Cruz.

Jaronu deviendra le portal menant à Cayo Cruz où la Française Bouygues construit (pour décembre 2017), le premier de 5 hôtels tout-inclus. C'est le cayo, avec son grand jumeau Romano, le plus près de la côte.

Déjà, la Marina Gaviota fonctionne et des centaines de casas sont en place près du Servi-Cupet et mini-centre commercial de Jaronu pour les employés de cette première station balnéaire.

Matin et soir, des bus transportent les ouvriers de la construction qui vont et viennent vers l'hôtel en devenir. En attendant, playa Jiguey se trouve à 10 km de Jaronu.


ECOTOURS -LES EXCURSIONS OFFERTES
Grâce à l'agence cubaine Ecotur, les voyageurs se font proposer des excursions intéressantes dans le secteur.

Un forfait nommé Cocodrilo se rend dans un patelin autrefois peuplé d'aborigènes le long du rio Maximo où se trouve un élevage de crocodiles. C'est à 50km, près de Minas.

Une autre offre s'intitule
Flamencotur, une croisière en catamaran près des cayos où nichent les flamants dans le secteur de Nuevitas.

Enfin, l'excursion populaire classique de l'agence, Finca La Belen à quelque 50 km de Camaguey : trekking, observation d'oiseaux, restaurant, piscine.

Et, bien sûr, une excursion à Cayo Sabinal : détails sur la page de Nuevitas ici. Pour détails et resas, EcoTur (32) 22-5844 . ecotur @ caonao.cu.

NOTA BENE
Ici en particulier, les rabatteurs (jineteros ou buquenques) se tiennent près du rond-point principal (Rotondo del Casino) à l'entrée de la ville, stoppent les voyageurs et inventent des histoires sur les casas : NE LES CROYEZ PAS, ils ne cherchent qu'une commission qui haussera d'autant les tarifs demandés par les honnêtes proprios. Poursuivez votre chemin en leur répétant : NO ME MOLESTE !
ORIENTATION
Pas toujours facile de se retrouver pour la première fois dans cette ville dessinée à la va comme j'te pousse, ma jument !

D'anciens noms de rue plus utilisés mais toujours sur les cartes, deux rues San Ramon, deux Aguero, quatre Varona (Luis, Esteban, Matias et qui encore) mais c'est ce qui fait
le charme de la découverte ! Imprimez nos cartes des rues.
NOS RECOMMANDATIONS
Comment réserver une chambre en casa : notre page ici. :: Comment utiliser cell & filaire à Cuba ici :: Assurez-vous dès votre premier courriel ou téléphone que vous voulez une chambre dans la casa en question et que vous allez reconfirmer dès votre arrivée à Cuba; à moins que vous ne vouliez qu'une réservation — même si le décor diffère de ce que vous avez vu dans nos sites :: Pour ne pas laisser les proprios en plan, confirmez toutes vos réservations à Cuba et l'heure prévue de votre arrivée par téléphone dès votre arrivée au pays CONSEILS Vaut mieux contacter dès que possible la casa pour annuler une réservation que d'imposer aux proprios [qui n'ont que votre parole en garantie] de refuser la chambre à qqun d'autre :: La capacité maximale d'une chambre n'est plus limitée à deux adultes :: Une casa peut louer plus de deux chambres par nuit TARIFS À moins d'avis contraire, les tarifs moyens locaux sont : 20-25cuc par chambre par nuit, moins en simple; p. déj. 4 [3-5], dîners 7-8cuc [8-15]; heure normale de sortie — salida, check-out : 11h; heure normale d'arrivée à la casa — llegada, check-in : 13h :: En passant par nos sites sans but lucratif, vous évitez aux proprios de payer 5cuc de commission par nuit par chambre; négociez les tarifs selon que vous allez prendre les repas ou non; reconfirmez les prix (consommations, repas, chambre, parking, etc) avant de vous engager EN RAPPEL Inutile de le demander à chaque fois : toute casa particular cubaine qui veut obtenir un permis de location doit au moins offrir une salle d'eau avec une douche à eau chaude :: Les enfants de 16 ans et moins peuvent partager la chambre des parents si elle compte un lit additionnel. Vérifiez au moment de la réservation en spécifiant l'âge de votre progéniture :: Au bout du nom, la lettre V = adresse suggérée par des voyageurs et non vérifiée. Valider sur place ou par téléphone :: Faites-nous suivre Plaintes, commentaires et suggestions info @particuba.net


haut de page

RÉSERVEZ PAR TÉLÉPHONE du Canada et des USA : 011 53 (ajoutez le # tél. précédé du 32 pour Camaguey). d'Europe, Grande-Bretagne, Scandinavie et Mexique : 00 53 (ajoutez le # tél. précédé du 32 pour Camaguey) ••• LES NUMÉROS DE CELLULAIRE indiqués doivent être précédés de 05 si on appelle de La Habana; d'ailleurs à Cuba, on fait le 01 + les 8 chiffres du portable ••• NOS NOTES SUR CELL & FILAIRE À CUBA ICI

Cliquez sur ce symbole pour afficher un message adressé à la casa
RÉSERVEZ PAR COURRIEL Cliquez sur le symbole de l'enveloppe pour afficher un message adressé à la casa — dans votre logiciel de courrier électronique [ou faire un clic de droite pour choisir de copier l'adresse — entre les < >]. NOTRE VOCABULAIRE ICI. TRADUCTION GOOGLE ICI.

Pour situer les casas, consultez notre carte de la ville avec les noms des rues — ici
Voyez les casas en séquence.

Cliquez ce logo pour passer à la suivante.
HOUSE LA CHINA
Au 2e, deux ch clim, sdb privées, terrasse
Padre Valencia 57, entre San Ramon y Lugareno, face au Teatro principal. Tel. (32) 28-3028 cel 54 65 92 40



ELSA
Deux ch clim, sdb privées
San Fernando 62, entre Tio Perico y Triana, à 200 mètres de la Plaza de la Juventud, en plein coeur de la ville. Tél. (32) 29-8104 cel. 58 13 47 00

Elsa Henrri © sogestour
MIRIAM
À l'étage, deux ch clim, sdb privées, terrasse-toit
Joaquin de Aguero 525 (à l'étage), entre 25 de Julio y Perucho Figueredo dans le reparto (quartier) La Vigia, excentré, 17 rues. Tel. (32) 28-2120 Cell 52 70 32 52

Cliquez pour détails

CASA DALGIS
Coloniale, 4 ch clim, sdb priv, patio, parking
Independencia 64, e/ San Rafael y Pobre, Plazas las Leyendas et San Juan de Dios. Tel. (32) 28-4016 cel. 52 62 68 33

DALIA
Deux ch clim, sdb privées
General Gomez 251, esquina (angle) José Varona (San Ramon), derrière le Palacio de Convenciones. Tél. (32) 29-8620 cel. 52 63 72 66

Dalia © sogestour

DEYSI
À l'étage, une ch clim, sdb privée
Calle Popular (Ramon Guerrero) No 62 entre Padre Valencia y Lope Recio. Cell 53 13 55 30



haut de page
LOS VITRALES V
Deux ch clim, sdb privées
Avellaneda 3, e/General Gomez y Marti, centre-ville, près du Parque Marti. Tél. (32) 29-5866

Hospedaje Colonial Los Vitrales © Rafael

LOS HELECHOS V
Une chambre climatisée, salle d'eau privée
República 68, entre Pobres y Luaces, face au Museo Estudiantil à deux rues du marché. Tél. (32) 29-4868 Cell 52 31 18 97

Los Helechos © sogestour

CASALTA V
Deux ch clim, sdb privées
Calle Cisneros #160 Altos (étage), e/ Luaces y San Clemente, à deux pas du Parque Agramonte. Tel. (32) 27-4212 cel. 54 66 02 91

CASALTA

HOSTAL CORONA
Trois ch clim, sdb privées
San José 417, e/ Republica y Avellaneda. Tel. (32) 22-1336, cel. 53 52 60 25

CARIDAD V
Deux ch clim, sdb privées
Oscar Primelles (San Esteban) 310 A, e/Bartolomé Maso y Padre Olallo au centre, à deux rues de calle Republica. Tel (32) 29-1554

Camaguey • La casa de Caridad

LANCARA V
Deux ch clim, sdb privées
Avellaneda 160 e/ Jaime y Ignacio Agramonte, derrière l'église La Soledad Tél. (32) 23-31-87 Cell 52 81 03 75



haut de page
FREDDY y MARY V
Deux ch clim, sdb privées
Primera paralela 311, e/Fernando de Zayas y Manuel R Artola, reparto La Vigía (Florat) à qqes rues du Museo Ignacio Agramonte. Tél. (32) 28-58-11 Cell 52 75 29 46



MAYRA y GASPAR V
Deux chambres climatisées, sdb privées
General Gómez 546, presque à l'angle de calle Amalia Simoni, près de Plaza de La Habana. Tel. (32) 29-6725 cell 52 89 15 90

www.particuba.net > Camaguey > Hostal Mayra y Gaspar


LOGO PARTICUBA


Contenu et photos © sogestour

haut de page

MÀJ 19/9/2017